Les présidents des parlements des États baltes: la défense collective de l’OTAN est la meilleure garantie pour la sécurité à long terme de l’Ukraine

(28.06.2023.)

“Nous sommes convaincus que la défense collective de l’OTAN sera la meilleure garantie pour la sécurité à long terme de l’Ukraine. Nous appelons les dirigeants de l’OTAN à entamer sérieusement le processus nécessaire pour inviter l’Ukraine à adhérer à l’OTAN lors du sommet de Vilnius”, ont énoncé les présidents des parlements des États baltes dans leur déclaration commune, mercredi 28 juin.

Dans leur déclaration, M. Edvards Smiltēns, Président de la Saeima, M. Lauri Hussar, Président du Riigikogu, et Mme Viktorija Čmilytė-Nielsen, Présidente du Seimas, appellent l’ensemble de la communauté internationale à soutenir davantage l’Ukraine dans sa lutte pour la liberté et l’intégrité territoriale. “Nous devons nous concentrer sur l’aide à l’Ukraine. Avec nos alliés et partenaires, nous continuerons à apporter à l’Ukraine tout le soutien dont elle a besoin, aussi longtemps que nécessaire, jusqu’à la victoire de l’Ukraine”, indique la déclaration.

En outre, les présidents des parlements des États baltes appellent à poursuivre les efforts pour aider l’Ukraine à remporter non seulement dans son combat pour la liberté, mais aussi dans son combat pour l’état de droit. Ils appellent à la création d’un tribunal international spécial dans le cadre de l’Assemblée générale des Nations unies pour traduire en justice les dirigeants de la Fédération de Russie pour le crime d’agression qu’ils ont commis.

Bien que la récente “marche pour la justice” vers Moscou du groupe de mercenaires Wagner dirigé par Prigojine soit une affaire intérieure de la Russie, c'est une nouvelle preuve que la situation en Russie est imprévisible. L’agression militaire de la Russie contre l’Ukraine demeure une menace majeure à la sécurité européenne depuis la Seconde Guerre mondiale, selon la déclaration.

Les présidents des parlements de Lettonie, d’Estonie et de Lituanie appellent à rester vigilants, et soulignent que les alliés de l’OTAN, tant individuellement que collectivement, doivent poursuivre le renforcement de la défense collective et des capacités de dissuasion, ainsi que de la sécurité frontalière sur le flanc oriental de l’OTAN, à la frontière avec la Russie et la Biélorussie. “Lors du prochain sommet de l’OTAN à Vilnius, nous attendons des actions concrètes pour parvenir à ce résultat”, précise la déclaration.

Depuis longtemps, nos parlements considèrent comme organisation terroriste le groupe de mercenaires Wagner, en raison des atrocités commises par ses membres sur le territoire ukrainien et contre le peuple ukrainien, énonce la déclaration. Les présidents des parlements des pays baltes réitèrent leur appel à l’Union européenne à inscrire le groupe Wagner sur la liste des personnes, groupes et organisations impliqués dans des actes terroristes (la liste des organisations terroristes de l’Union européenne), notamment en relation avec la violence et l’instabilité que ce groupe propage sur le continent africain et ailleurs.

“L'arrivée du groupe de mercenaires de Wagner en Biélorussie pourrait compromettre davantage la situation sécuritaire aux frontières orientales de l’OTAN et de l’Union européenne. Nous réaffirmons notre condamnation la plus ferme du régime de Loukachenko en Biélorussie, nous condamnons son soutien à la guerre de la Russie contre l’Ukraine. L’accueil d’une organisation terroriste - groupe Wagner, en Biélorussie est inacceptable et nous appelons à un nouveau renforcement des sanctions contre la Biélorussie”, soulignent les présidents des parlements des États baltes.

 

Service de presse de la Saeima

Piektdien, 19.aprīlī
09:00  Saeimas 2024.gada 19.aprīļa ārkārtas sēde