Le Président de la Saeima appelle à ne pas perdre de vue l’objectif: construire une Lettonie libre et démocratique

(07.11.2022.)
VideoGalerie

“De nos prédécesseurs, nous pouvons apprendre comment ne pas perdre de vue le grand objectif à atteindre, et ne pas se perdre dans les détails de la vie quotidienne. Il y a cent ans, nos prédécesseurs ont fixé, dans ce bâtiment, leur objectif, à savoir, construire une Lettonie libre et démocratique, en choisissant la voie du parlementarisme. Une voie difficile, compliquée, sinueuse et escarpée, mais la seule vraie voie. Celle qui, dans une large mesure, a déterminé ce que nous sommes, comment est notre pays maintenant et comment il sera dans cent ans”, a mis en exergue M. Edvards Smiltēns, Président de la Saeima, lors de la séance solennelle dédiée au centenaire de la Première Saeima de la République de Lettonie et de l’entrée en vigueur de la Constitution lettone, lundi 7 novembre.

“Ne pas oublier l’importance et la valeur de la démocratie particulièrement en cette période, lorsque nous voyons la gravité du fléau que représente les régimes autoritaires”, a révélé le Président de la Saeima, en soulignant que l’histoire montre la capacité de la démocratie de protéger les États et les nations contre le bourbier de l’extrémisme et des mauvais choix, sans aucun moyen d’en sortir. 

M. Smiltēns a indiqué qu’environ 1000 députés avaient travaillé, à la Saeima, pendant les législatures précédentes: les  députés ayant des points de vue différents, représentant différents électeurs, et tous ensemble créant un tissu politique serré, multicolore et à plusieurs couches, tissu qui reflète aussi bien la société civile de Lettonie, que la construit, l’inspire et créé son avenir. “À chaque époque et à chaque période de son développement, notre État a eu ses propres difficultés et défis. Nous sommes forts, et nous sommes responsables quant à la protection quotidienne de notre État”, a-t-il énoncé, en signalant que les défis majeures pour la Lettonie, sont toujours posés par le régime politique de la Russie.       

“La guerre menée actuellement par la Russie en Ukraine, les crimes de guerre perpétrés par la Russie en Ukraine, le génocide, le terrorisme envers les civiles ukrainiens ont, enfin, ouvert les yeux de tout le monde et lui ont fait comprendre ce que le régime russe est vraiment. Aujourd’hui, la fumée d’obscurité impérialiste monte depuis la Russie; cette fumé ne peut être contrée que par une muraille unie et solidaire du monde libre et démocratique. La Lettonie, la région Baltique et l’Ukraine ont, en ce sens, une mission particulière, en soutenant le peuple ukrainien et en empêchant le monde de se bloquer dans une zone de compromis”, a-t-il affirmé.

“La Saeima n’est jamais terminée. Elle continue à grandir et à évaluer. Elle n’a jamais été déconnectée des processus sociétaux, du système des partis politiques et des activités des citoyens. Les périodes historiques viennent et passent, mais la même idée demeure, elle vit et évolue malgré les difficultés à surmonter, l’idée d’un pouvoir du peuple, du droit d'avoir sa propre opinion, ses propres idées et convictions”, a fait valoir le Président de la Saeima, étant convaincu que la XIVe législature de la Saeima se consacrera, entre autres, à une tâche visant à faire renforcer la démocratie lettone, à faire accroître la participation de la population dans le processus législatif et sa confiance envers le législateur. “Le respect, nous devons le gagner nous-mêmes. Tant par les décisions équitables et claires, par le respect envers l’électeur, citoyen de Lettonie, que par le respect mutuel entre les députés de la Saeima”, a-t-il souligné.

Avant la séance solennelle de la Saeima, la manifestation Le parlementarisme letton célébrant son centenaire a été organisée, pendant laquelle des présentations et des échanges entre les experts ont eu lieu. En inaugurant la manifestation, le Président de la Saeima a noté qu’il y avait cent ans, trois valeurs majeures – liberté, indépendance, démocratie, ont été formulées dans le présent bâtiment, les valeurs que nous devons défendre chaque jour. Les présentations ont été faites par M. Jānis Pleps, maître de conférences à la faculté de droit de l’Université de Lettonie. M. Edvīns Danovskis, conseiller senior de la Division juridique de la Saeima, et M. Gunārs Kusiņš, juge à la Cour constitutionnel, ancien chef de la Division juridique de la Saeima.

Il y a cent ans, le 7 novembre 1922, la Saeima de la République de Lettonie s’est réunie à midi pour sa première séance dans le bâtiment rue Jēkaba. Avec la convocation de la Première Saeima, la loi fondamentale de la République de Lettonie – Satverme, entra en vigueur.

 

Service de presse de la Saeima

Sestdien, 15.jūnijā