La Présidente de la Saeima: tout ce que nous faisons pour le compte de l’État, est pour l’avenir de notre peuple

(23.08.2021.)
VideoGalerie

“Il y a 30 ans, l’État letton était notre objectif, notre rêve et notre avenir. Rien n’a changé aujourd’hui. L’État, c’est une richesse majeure qui appartient à chacun de nous. Tous ce que nous faisons pour le compte de notre État, est pour le compte de nos enfants et notre peuple. Ne l’oublierons jamais. Faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour le renforcer. Tout est dans nos mains!”, a déclaré, lundi 23 août, Mme Ināra Mūrniece, Présidente de la Saeima, lors de l’ouverture de la conférence Le rêve et l’accomplissement. La liberté et l’indépendance dédiée au 30ème anniversaire de la restauration de l’indépendance de l’État letton.

“Le rêve - la liberté et l’indépendance, l’accomplissement de ce rêve, la libération des chaînes de l’occupation, le statut d’État rétabli. Il y plus de 30 ans, le temps lointain et proche, cela était de la plus haute importance majeure: nous avions un rêve et ce rêve créa des héros qui étaient capables de l’accomplir”, a affirmé la Présidente de la Saeima, en soulignant qu’à l’époque, toute personne, qui chérissait le rêve de Lettonie libre, était un héros.  

“Dans une situation très compliquée, le Conseil suprême a fait un travail majeur; il adopté la loi constitutionnelle sur le statut d’État de la République de Lettonie, afin de finaliser ce qui s’imposait juridiquement et de réaliser le rêve du peuple, à savoir, de rétablir son État”, a noté Mme Mūrniece, en faisant valoir que le 21 août a fait savoir à nous et au monde entier que la République de Lettonie est revenue, de jure et de facto, sur les cartes mondiales.

“Depuis ce temps-là, nous avons pu commencer à relancer, en Lettonie, toutes les formes et les structures nécessaires à la mise en œuvre du pouvoir et de la volonté du peuple letton, ainsi qu’à son évolution”, a signalé la Présidente de la Saeima, en précisant que ce n’était pas et n’est toujours pas une tâche facile.

“Lorsqu’il y a 30 ans nous avons rétabli, par nous-mêmes, notre État et accédé au pouvoir, nous avions, d’une part, sauvegardé dans notre mémoire historique une expérience étatique positive depuis 18 novembre 1918. D’autre part, de longues années de l’occupation soviétique avaient semées un profond scepticisme et une méfiance à l’égard des institutions étatiques et à tout ce que l’on appelait “officiel””, a-t-elle noté, en signalant que même aujourd’hui, il conviendrait de se demander dans quelle mesure sommes-nous aptes à représenter notre État au sein de la Saeima, du gouvernement, des collectivités territoriales, de divers structures étatiques. La Présidente de la Saeima a invité les participants de la conférence à chercher des réponses aux questions quant à la manière d’améliorer notre État, de le rendre plus proche du citoyen et d’accroître la participation des citoyens dans la prise des décisions.    

Mme Velta Čebotarenoka, présidente du Club de déclaration du 4 mai, a souligné qu’en commémorant le jour où le Conseil suprême de la République de Lettonie a voté, il y a 30 ans, en faveur de l’adoption de la loi constitutionnelle sur le statut d’État de la République de Lettonie, des sentiments très partagés traversaient toujours l’esprit: l’incertitude, la confusion, mais avant tout, le courage. “Nous avons été choisis par l’histoire, nous n’avons pas trahi notre peuple et avons fait preuve de volonté pour voter en faveur de l’indépendance de la Lettonie”, a-t-elle affirmé.  

De même, Mme Čebotarenoka a fait valoir que le moment était venu d’évaluer les documents du Front populaire de Lettonie et le travail du Conseil suprême, effectué au cours de trois dernières années de son existence. “La conférence d’aujourd’hui est le début de l’évaluation du travail du Conseil suprême pour que ne soit pas tombé dans l’oubli son travail quotidien dur, consacré à la création de nouvelles institutions publiques et à la modification de la législation pour l’adapter à la Lettonie réapparue”, a-t-elle précisé.   

La conférence Le rêve et l’accomplissement. La liberté et l’indépendance s’est tenue les 23 et 24 août. Elle a réunie des députés du Conseil suprême, des hauts fonctionnaires, des représentants du Front populaire de Lettonie, des experts du droit constitutionnel, des historiens, des diplomates de l’époque et des dirigeants politiques étrangers, pour se remémorer le temps où la Lettonie a recouvert son indépendance. La conférence a été organisée par la Saeima, le ministère des Affaires étrangères, le Club de déclaration du 4 mai et la Bibliothèque nationale de Lettonie.    

 

Photos: https://www.flickr.com/photos/saeima/albums/72157719772331765/with/51396775851/
Conditions d’utilisation: https://www.saeima.lv/lv/autortiesibas

Service de presse de la Saeima

Trešdien, 12.jūnijā
08:00  Valsts pārvaldes un pašvaldības komisijas sēde
08:30  Eiropas lietu komisijas sēde
10:00  Ārlietu komisijas sēde
10:00  Budžeta un finanšu (nodokļu) komisijas sēde
10:00  Juridiskās komisijas sēde
10:00  Izglītības, kultūras un zinātnes komisijas sēde (turpinājums)
10:00  Aizsardzības, iekšlietu un korupcijas novēršanas komisijas sēde
10:00  Tautsaimniecības, agrārās, vides un reģionālās politikas komisijas sēde
10:00  Sociālo un darba lietu komisijas sēde
10:15  Cilvēktiesību un sabiedrisko lietu komisijas sēde
12:00  Ilgtspējīgas attīstības komisijas Demogrāfijas, ģimeņu un bērnu lietu apakškomisijas un Ilgtspējīgas attīstības komisijas kopsēde
12:00  Mandātu, ētikas un iesniegumu komisijas sēde
12:00  Nacionālās drošības komisijas sēde
12:00  Pilsonības, migrācijas un sabiedrības saliedētības komisijas sēde
12:00  Ilgtspējīgas attīstības komisijas un Ilgtspējīgas attīstības komisijas Demogrāfijas, ģimeņu un bērnu lietu apakškomisijas kopsēde
13:00  Valsts pārvaldes un pašvaldības komisijas Mājokļa jautājumu apakškomisijas sēde