La Commission des affaires étrangères condamne le renforcement de la présence militaire russe aux frontières de l’Ukraine

(21.04.2021.)

Les députés de la Commission des affaires étrangères de la Saeima ont adopté, mercredi 21 avril, une communication sur la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine, condamnant le renforcement considérable de la présence militaire russe à la frontière russo-ukrainienne et dans la péninsule de Crimée occupée, ainsi que le renforcement des activités militaires menées en républiques populaires de Donetsk et de Lougansk autoproclamées, en aggravant ainsi des menaces pour la sécurité dans la région.

En se référant à la communication, M. Rihards Kols, président de la Commission des affaires étrangères a fait valoir: “Nous condamnons fermement l’agression poursuivie de la Russie en Ukraine et l’occupation du territoire ukrainien - la Crimée; c’est une grave violation du droit international. Nous appelons la communauté internationale des pays démocratiques à défendre le droit, les normes et les valeurs démocratiques dans l’espace international et à soutenir la plateforme internationale de la Crimée, créée par le gouvernement et le secteur non gouvernemental ukrainiens, afin de parvenir à la désoccupation de la Crimée”.

Dans leur communication, les députés condamnent également la suspension, annoncée par la Russie, de la navigation dans la zone de Kertch en mer Noire, entravant ainsi le droit de l’Ukraine, en tant qu’État côtier, d’accès à la mer Noire depuis les ports ukrainiens de Berdiansk et Marioupol en mer d’Azov. De même, les députés considèrent comme inacceptable le refus de la Russie de respecter les principes du droit international, en ignorant les appels de la communauté internationale à les respecter.

Par sa communication, la Commission des affaires étrangères invite une fois de plus la Russie à prévenir l’escalade du conflit militaire qui présente une menace à la sécurité de l’Europe et de tous les États européens.

Dans leur communication, les députés réitèrent le soutien inébranlable à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine, et rappellent la non-reconnaissance de l’annexion illégale de la Crimée et de Sébastopol par la Fédération de Russie.

La communication soutient l’intégration approfondie de l’Ukraine dans l’espace euro-atlantique et se déclare disposée à soutenir l’Ukraine dans son processus de réformes engagées.

Par ailleurs, les députés exhortent les délégations de la Saeima auprès des organisations internationales à soutenir, de manière active, la création d’un groupe de soutien pour la plateforme internationale de la Crimée.   

 

Service de presse de la Saeima

Pirmdien, 21.jūnijā