Les parlementaires des pays baltes et polonais montrent, par leur déclaration commune, le soutien indéfectible au peuple biélorusse et à leur souveraineté nationale

(11.08.2020.)

Suite aux élections présidentielles en Biélorussie, les présidents des Commissions des affaires étrangères de la Lettonie, de la Lituanie, de l’Estonie et de la Pologne ont affirmé, mardi 11 août, par leur déclaration commune: “Vu la situation actuelle en Biélorussie, nous réaffirmons notre soutien indéfectible à la prospérité de ses citoyens et à la souveraineté nationale de leur pays. Nous demandons d’engager, avec la société civile, un dialogue ouvert sur les changements longtemps attendu par les Biélorusses, et lesquels ils estiment souhaitables et nécessaires.”

“Les élections libres, ainsi que la liberté de réunion et d’expression sont les valeurs fondamentales de la démocratie; en conséquence, nous, en tant que parlementaires des pays voisins de la Biélorussie, appelons ses autorités à un arrêt immédiat des violences contre les manifestants pacifiques et à mettre fin aux persécutions contre les représentants de l'opposition. Les événements actuels ne sont pas conformes aux principes démocratiques”, affirme M. Rihards Kols, président de la Commission des affaires étrangères de la Saeima, en se référant à la communication.

Par la solidarité avec la communauté internationale, la déclaration appelle les autorités biélorusses à libérer les prisonniers politiques, ainsi que ceux arrêtés illégalement au cours des derniers jours.

“Nous sommes persuadés que le dialogue et les réformes contribueront le développement de la Biélorussie et aideront à promouvoir des rapports de voisinage avec les pays de notre région, ainsi que renouveler des contacts fructueux avec l’Union européenne. Nous sommes prêts à soutenir ces efforts, en cherchant des solutions constructives au nom de notre avenir commun”, affirment les parlementaires des pays voisins de la Biélorussie dans leur communication.

 

Service de presse de la Saeima

Ceturtdien, 29.jūlijā