Mme Mūrniece: les médias forts et la coopération étroite, c’est la réaction aux menaces de la guerre hybride

(13.05.2016.)

Vendredi 13 mai, Mme Ināra Mūrniece, Présidente de la Saeima, a déclaré, en inaugurant la conférence de haut niveau consacrée à la sécurité dans la région de la Baltique, que les médias forts et la coopération étroite entre les pays sont les conditions préalables pour faire face aux menaces de la guerre hybride.

La Présidente de la Saeima a souligné que le développement technologique des médias a apporté de nouveaux défis au niveau de la sécurité. Les médias utilisés comme moyen d’information peuvent également diffuser de la désinformation et la propagande, en ciblant le public d’une manière beaucoup plus rapide qu’auparavant.

Des États et de divers regroupements peuvent déployer des campagnes hybrides: diffuser la propagande et multiplier les attaques hybrides, commettre des actes terroristes et des attaques à l’infrastructure critique, a-t-elle dit en ajoutant qu’Europe fait actuellement face à de nombreux défis.

Les institutions, les États ou les organisations internationales ne peuvent pas seuls affronter ces menaces. C’est un problème transfrontalier qui ne peut être résolu que par une coopération efforcée en réaction à de nouveaux défis, a-t-elle affirmé.

La Présidente de la Saeima a également souligné le rôle du Centre d’excellence pour la communication stratégique de l’OTAN (Stratcom) et du Centre d’excellence des médias baltes en tant que bon exemple de s’attaquer à ce genre de menaces. En outre, elle a signalé la coopération fructueuse dans le domaine de la cyber-sécurité avec la Lituanie, l’Estonie, les pays nordiques et les USA.     

”Nous devons insister sur la nécessité de l’échange des informations et des renseignements au niveau transfrontalier, ainsi que promouvoir une coordination plus étroite. Nous devons commencer au niveau des trois pays baltes en montrant ainsi l’exemple à l’Union européenne et à l’OTAN,” a dit Mme Mūrniece en ajoutant que la coopération, l’unité et la solidarité entre l’UE et l’OTAN sont plus que jamais d’actualité. 

Mme Mūrniece a indiqué que la Lettonie a déjà avancé dans le renforcement de la sécurité. Le budget de la défense de cette année a augmenté de 45 % par rapport à l’année précédente et l’État s’est engagé à augmenter de 2% du PIB le financement de la défense jusqu’à 2018. 

La conférence de haut niveau “La sécurité dans la région de la Baltique: enjeux et prochaines étapes” qui aborde également les questions touchant le renforcement du rôle des médias, la prévention des menaces hybrides et la réorientation stratégique de l’OTAN et de l’Union européenne (UE) se tient à la Saeima le 13 mai. 

 

Les informations sur l’Assemblée balte :
La Lettonie préside l’Assemblée balte à partir du premier janvier 2016.
L’Assemblée balte établie le 8 novembre 1991, est une organisation de coopération interparlementaire entre la Lettonie, l’Estonie et la Lituanie. Le parlement national de chaque pays membre y est représenté par 12 à 20 députés. L’Assemblée balte est un organe consultatif et de coordination. Sous la forme de résolutions, décisions, déclarations et recommandations, elle peut exprimer son avis aux parlements nationaux, aux gouvernements des États baltes et au Conseil des ministres balte et leur demander de fournir des informations sur des questions transfrontalières.

Photos : https://www.flickr.com/photos/saeima/sets/72157668240661376
Conditions d’utilisation : https://www.saeima.lv/fr/copyright-1

Service de presse de la Saeima

Piektdien, 19.aprīlī
09:00  Saeimas 2024.gada 19.aprīļa ārkārtas sēde