Mme Ināra Mūrniece, Présidente de la Saeima: chacun d’entre nous doit être un héros pour la Lettonie

(04.05.2016.)
VideoGalerie

Mercredi 4 mai, en honneur du 26e anniversaire de la restauration de l’indépendance de la République de Lettonie, Mme Ināra Mūrniece, Présidente de la Saeima, a prononcé un discours lors de la séance plénière de la Saeima: “Ce dont nous avons besoin c’est d’aller au-delà des frontières de notre vie personnelle. Nous avons besoin d’agir pour que nos actions transcendent le temps. Nous avons besoin d’un peu plus d’ambition d’être un héros pour la Lettonie. Aujourd’hui, le 4 mai nous célébrons la Lettonie qui vivra aussi longtemps qu’elle sera dans nos cœurs.”

Dans son allocution, la Présidente de la Saeima a particulièrement mentionné les députés du Conseil suprême qui ont voté en faveur du rétablissement de l’indépendance. “Ces 138 personnes sont devenues des héros, ils ont compris que le vote de 4 mai dépasse les frontières de leur vie personnelle, il transcende le temps. Ils ont accompli cette tâche,” a affirmé Mme Mūrniece en soulignant que le 4 mais 1990 nous avons regagné notre indépendance de jure, mais nous n’avons pas pleinement compris combien faudra-t-il de temps pour reconstruire notre système judiciaire, nos économie, sécurité et démocratie.  

“Sommes-nous devenus un pays réussi et excellent, aujourd’hui, après 26 ans passés ? Politiquement – oui. Nous sommes membre de l’Union européenne, une union des 28 États qui a la plus vaste économie au monde. Nous sommes membre de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), dont le nombre total des soldats dépasse trois millions. Nous avons des résultats remarquables dans le domaine de la culture, des sports, de la pharmacie et des technologies de l’information. Nous pouvons citer de nombreux domaines où la Lettonie, pays de deux millions d’habitants, a prouvé son excellence,” a-t-elle déclaré.   

Mme Mūrniece s’est félicitée de ce que toute une génération a désormais grandi dans une Lettonie indépendante. Elle a souligné que la croissance démographique se poursuit depuis 2011: de plus en plus enfants naissent. Elle a noté que nous nous occupons de plus en plus de notre sécurité intérieure: un programme de soutien des médias de la région de Latgale est lancé, le renforcement de la frontière orientale est mis en place, des amendements à la Loi pénale son adoptés. Elle a précisé que tout le monde n’a pas atteint la prospérité économique attendue pendant ces 26 années, celle promise par des partis politiques lors des élections. “Je souhaite accentuer que la prospérité promise ne se réalisera que lorsqu’un noyau de la classe moyenne se développe dans le pays. C’est la classe moyenne qui est le noyau dur de chaque pays puissant. Si nous ciblons nos efforts sur le développement de la classe moyenne, nous renforcerons ainsi la loyauté envers l’État et notre sécurité.” 

La Présidente de la Saeima a dit que la classe moyenne doit être composée des enseignants, des médecins, des fonctionnaires, des agriculteurs, des petits et moyens entrepreneurs, ainsi que des initiateurs et ceux qui ont des valeurs, ceux qui croient à la continuité des générations. “Lorsque nous trouverons la réponse pratique à la question sur l’élargissement de la classe moyenne, les plans d’action gouvernementaux ne comporterons que quelques pages.”  

Mme Mūrniece a fait valoir qu’il y a des centaines et des milliers de personnes actuellement en Lettonie capables d’aller au-delà de leurs intérêts personnels, les personnes dont le travail quotidien contribue au bien-être du peuple et du pays. “Ce gens sont partout en Lettonie: des enseignants, des médecins, des chercheurs de l’Institut national de la synthèse organique qui en dépit de l’aide financier insuffisant continuent à développer des entreprises à haute valeur ajoutée,” a-t-elle dit. Elle a fait remarquer que les œuvres caritatives ont une importance particulière. “C’est un mouvement créé par la société elle-même. C’est un phénomène comparable à celui de la Voie balte quand les gens se sont donné la main au nom de la liberté.”

Dans la conclusion de son allocution, Mme Mūrniece a dit que ceux qui ont refusé de voter “pour” la déclaration de l’indépendance, ainsi que leurs partisans idéologiques continuent à rêver pour le régime soviétique, ils se réjouissent de nos erreurs, sapent la prise des décisions importantes, refusent de reconnaitre l’occupation, gribouillent des articles sur l’État défaillant, sèment la méfiance à l’avenir de la Lettonie. “Nous y répondons par l’amour pour la Lettonie, par la confiance dans l’avenir de notre pays, par un travail honnête et par l’amélioration constante de notre sécurité,” a souligné la Présidente de la Saeima.

 

Le discours complet disponible sur: https://www.saeima.lv/lv/aktualitates/saeimas-zinas/24712-saeimas-priekssedetajas-inaras-murnieces-uzruna-latvijas-republikas-neatkaribas-atjaunosanas-26-gada

Service de presse de la Saeima

Piektdien, 19.aprīlī
09:00  Saeimas 2024.gada 19.aprīļa ārkārtas sēde