O.Ē.Kalnins et L.Čigāne: l’Europe doit enfin appeler les événements en Ukraine par leur vrai nom: une invasion dirigée par la Russie

(26.01.2015.)

M. Ojārs Ēriks Kalnins, président de la Commission des affaires étrangères de la Saeima et Mme Lolita Čigāne, présidente de la Commission des Affaires européennes de la Saeima, invitent le Conseil Affaires étrangères extraordinaire de l’UE, convoqué pour le 29 janvier, à condamner fermement l’expansion militaire dirigée et mis en place par la Russie à l’est de l’Ukraine, ainsi qu’à affirmer nettement que la Russie est un agresseur et pas un médiateur neutre dans le conflit de l’Ukraine.

„Du point de vue du droit international, la Russie de Poutine n’a aucun respect,” a souligne M. Kalniņš. „Des mensonges, l’ignorance des accords, le comportement au sein du Conseil de sécurité de l’ONU et d’autres organisations internationales, ainsi que l’implication directe dans les opérations militaires, menées dans la partie orientale de l’Ukraine, démontrent que la Russie est un agresseur. Le temps est venu pour la communauté internationale de constater les faits et admettre que la Russie de Poutine doit être traitée comme une parie impliquée dans le conflit militaire et non comme un médiateur neutre”, a-t-il déclaré.

„L’annexion de la Crimée était le premier signe évident de l’intention de la Russie de   provoquer le chaos et le climat de division en Ukraine, de la sorte  „punir” les Ukrainiens pour leur ferme engagement de coopération plus étroite avec l’UE,” a accentué Mme Čigāne. „Derrière la tuerie de civils à Marioupol par des attaques séparatistes, la Russie déploie ses opérations afin d’effrayer et de provoquer la déstabilisation du gouvernement légitime ukrainien,” a-t-elle ajouté.

Les présidents des deux commissions ont attiré l’attention aux plusieurs avertissements émis par l’OTAN sur l’implication de la Russie dans les attaques séparatistes en Ukraine orientale. La Russie leur fournit non seulement des munitions, à savoir, des chars, de l’artillerie, des lance-roquettes et des systèmes de défense aérienne, elle participe aussi au niveau des opérations militaires: les officiers russes sont directement en charge de ces opérations. Par conséquent, la Russie mène en Ukraine une guerre hybride, et elle n’a aucun droit de se positionner en tant que médiateur neutre, ont indiquées les présidents des commissions.

 

 

 

Service de presse de la Saeima 

Svētdien, 24.oktobrī