Défis de la sécurité de l’UE et possibilités de la Présidence lettone ont été mises en exergue lors des débats parlementaires sur la politique étrangère

(22.01.2015.)

Le jeudi 22 janvier, lors des débats annuels de la Saeima, les défis de la sécurité l’Union européenne (l’UE) et les possibilités de la Présidence lettone du Conseil de l’UE ont été accentués. Les parlementaires se sont réunis pour la cinquième fois afin de faire le point sur ce qui a été accompli et discuter de ce qui doit être fait dans le domaine de la politique étrangère et des questions de l’UE. 

Dans son discours, M. Ojārs Ēriks Kalniņš, président de la Commission des affaires étrangères, a souligné que la sécurité des habitants de la Lettonie est la principale priorité du moment. „Les défis pour notre sécurité intérieure et extérieure ainsi que pour notre sécurité économique et sociale sont étroitement liés. Ils demandent une solution complexe. Il faut que nous continuons à augmenter notre budget de la défense jusqu’à 2% du PIB, mais notre outil principal de la résolution de ces problèmes est la diplomatie,” a-t-il dit. 

Comme un autre grand défi, M. O.Ē.Kalniņš a mentionné la situation dans l’est del’Ukraine. „L’agression de la Russie en Ukraine et l’annexion de la Crimée représentent, sans doute, un défi sans précédent sur le plan international de la sécurité, de l’ordre et de l’état de droit. Cette situation a causé des menaces sérieuses à la sécurité pour l’Europe et pour la Lettonie” a-t-il poursuivi en soutenant que les mêmes menaces à la paix et à la sécurité internationales proviennent du terrorisme international, en témoignent des actes terroristes récentes à Paris.  

M. O.Ē.Kalniņš a indiqué que la clé de réussite en matière de renforcement de la sécurité est la coopération qui empêche des menaces et ouvre les possibilités d’explorer de nouveaux marchés et de favoriser notre croissance économique. Parmi les partenaires principaux de la coopération il a mentionné l’UE et l’OTAN, ainsi que la région de la mer Baltique, les pays du Partenariat oriental et de l’Asie centrale. 

Lors de son discours, M. O.Ē.Kalniņš a indiqué que la Présidence lettone constitue une occasion importante pour la politique étrangère de la Lettonie en se référant à Mme Federica Mogherini, haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, qui considère qu’une large perspective dans toutes les directions géopolitiques et un consensus axé sur la diplomatie représentent les avantages majeurs de notre présidence. Le président a constaté également que la politique étrangère de la Lettonie pendant l’année précédente, remplie des défis, a été cohérente, raisonnable et équilibrée et en poursuivant cette démarche nous pourrons répondre aux enjeux et tirer parti des possibilités afin de préserver la sécurité de notre État et promouvoir nos intérêts nationaux.

Mme Lolita Čigāne, présidente de la Commission des Affaires européennes, s’est focalisée également sur les défis face auxquels se trouve actuellement l’Europe dans les domaines de l’emploi, de la recherche des investissements et de la sécurité. „L’agression militaire de la Russie en Ukraine et l’expansion du fondamentalisme islamique en Irak, en Syrie et en Liban, ont causé, presque simultanément, une grande instabilité et des tensions dans les régions de l’est et du sud de l’Union européenne.Par ailleurs, les actes du terrorisme atroce à Paris au début de la Présidence lettone sont devenus en quelque sorte le 11 septembre des États-Unis, en inscrivant sur l’agenda de l’Union européenne la lutte contre l’extrémisme,” a-t-elle dit en soulignant qu’à la lumière de ces défis, l’UE  doit revoir sa politique de voisinage et la reformer en cas de nécessité, la rendant plus efficace.

Parallèlement, elle a indiqué que c’est pourquoi l’avenir des deux outils principaux de la coopération régionale de l’UE, à savoir l’Union pour la Méditerranée et le Partenariat oriental, sera sous les feux des projecteurs lors des plusieurs conférences interparlementaires organisées par la Saeima pendant la Présidence lettone.  La présidente des Affaires européennes a aussi évoqué que le maintien de l’unité est un autre défi important de l’UE. „La réussite et la prospérité sans précédent de l’Union européenne pendant un demi-siècle sont fondées sur la capacité des États membres de parvenir à des solutions en ce qui concerne des questions économiques et il en va de même pour la politique étrangère et de sécurité commune de l’UE. L’UE est forte lorsqu’elle est unie.

Dans son discours Mme L.Čigāne a accentué que la Présidence lettone a une obligation de solidarité à l’égard de l’UE. „On dit en plaisantant que le semestre de la présidence constitue un véritable test de la maturité politique de l’État membre, que pendant ce temps le pays devient un vrai pays membre. Au cours de ce semestre,   nous, à la Saeima, allons grandir et devenir plus mûrs, car actuellement, la Lettonie, organisant et dirigeant le travail du Conseil de l’UE, parle au nom de l’ensemble de l’EU dans différents formats internationaux.” a-t-elle dit.

Elle a indiqué également qu’avant la présidence, la Saeima, par le biais de la Commission des Affaires européennes, était très étroitement impliquée dans les activités de la Lettonie au sein de l’UE, à savoir, la Commission des Affaires européennes approuvait les positions nationales avant que l’avis de la Lettonie soit présenté au Conseil; pendant la Présidence, la Commission va approuver les principales initiatives législatives de l’UE, examinés pendant la Présidence lettone. 

Les débats sur la politique étrangère sont retransmis en direct sur le site internet de la Saeima www.saeima.lv, et leur transcription est réalisée. Les enregistrements audio et les transcriptions sont disponibles sur http://ej.uz/27vi.   
Avant les débats, M. Edgars Rinkēvičs, le ministre des Affaires étrangères, a présenté un rapport sur la politique internationale. 

Conformément au Règlement, avant le 16 janvier, le ministre des Affaires étrangères est tenu de présenter un rapport annuel sur la politique internationale, approuvé par le Premier Ministre. Ce rapport contient des informations concernant les activités en matière de questions de l’UE.

Les premiers débats sur la politique étrangère ont été tenus à la Saeima le 27 janvier 2011. Le rapport annuel du ministre des Affaires étrangères est disponible sur http://ej.uz/hd58.

 

 

 

Service de presse de la Saeima

Svētdien, 24.oktobrī