La Saeima vote le projet de loi sur les écoles internationales

(02.07.2020.)
Galerie

La Saeima a adopté en lecture finale, jeudi 2 juillet, la loi sur les écoles internationales visant à assurer l’accessibilité de l’enseignement général aux enfants des fonctionnaires internationaux et des spécialistes étrangers, favorisant ainsi la coopération internationale en matière d’éducation.

En 2018, des amendements ont été apportés à la loi sur l’éducation nationale, concernant la langue d’enseignement dans les écoles d’enseignement général. Selon le préambule du projet de loi, les écoles internationales nécessitent une réglementation spécifique afin de déterminer les conditions appropriées de leur fonctionnement.

La nouvelle loi prévoit les modalités juridiques de création et de fonctionnement des établissements d’enseignement dont l’activité principale consiste en mise en œuvre des programmes d’enseignement général reconnus internationalement.

La réglementation vise à assurer l’accessibilité de l’enseignement général aux enfants (membres de la famille) des fonctionnaires et des spécialistes travaillant au sein des organisations étrangères et internationales, notamment au sein des institutions de l’Union européenne (UE), des organisations du traité de l’Atlantique du Nord et des forces armées des États membres de l’UE.

M. Rihards Kols, président de la Commission des affaires étrangères, responsable de l’avancement du projet de loi a déclaré: “ La disponibilité des écoles et de l’enseignement internationaux est important pour la mise en œuvre d’une coopération internationale réussie en Lettonie; la réglementation des activités des écoles internationales contribuera, par le moyen d’inclusion, dans les programmes scolaires, de l’apprentissage de la langue, de l’histoire et de la culture lettones, à assurer l'intégration maximale des élèves de ces écoles dans la société lettone. Les élèves pourront suivre leur éducation en l’une des langues officielles des États membres de l’OTAN et de l’UE et apprendre parallèlement la culture et les traditions lettones, renforçant ainsi le sentiment d’appartenance et se familiarisant avec ce milieu. Considérant le texte proposé conjointement avec les modifications apportées à la loi sur l’éducation nationale et avec le passage à la langue lettone comme langue d’enseignement dans tous les établissements scolaires, une telle proposition du projet de loi était nécessaire”.

Le premier établissement privé d’enseignement scolaire en Lettonie, “l’école internationale”, a été créée en 1992. À présent, six établissements similaires d’enseignement scolaire privés existent en Lettonie. Progressivement, avec l’élargissement de la coopération internationale et avec l’augmentation du nombre de représentations des sociétés étrangères et des organisations internationales en Lettonie, la demande d’enseignement en langues étrangères a augmentée. Selon le préambule du projet de loi, les programmes d’enseignement général sont accrédités, actuellement, dans les établissements d’enseignement précités, notamment ceux d’enseignement préscolaire.

 

Service de presse de la Saeima

Ceturtdien, 29.jūlijā