Commission des affaires européennes et Commission des affaires étrangères de la Saeima condamnent la violence en Ukraine; les Commissions demandent la poursuite des auteurs des actes de violence

(19.02.2014.)

La Commission des affaires européennes la Commission des affaires étrangères déplorent profondément les victimes et condamnent les affrontements à Kiev qui ont causé la mort de plusieurs personnes. Les coupables doivent être punis pour ces actes. Les Commissions soutiennent pleinement la décision adoptée par le Conseil des ministres portant sur la possibilité de fournir les soins médicaux et la couverture des frais médicaux aux dix personnes civiles, victimes des affrontements. Les Commissions incitent le Conseil des ministres à se prononcer sans tarder sur l’assistance médicale plus globale aux victimes de violence. Cette position sur la situation en Ukraine est adoptée par les Commissions le mercredi 19 février. 

La nuit du 18 février 2014 a été tragique aussi bien pour le peuple que pour les autorités ukrainiens qui ont admis pareille situation. Les Commissions condamnent fermement les actes de violences et appellent toutes les parties impliquées à cesser immédiatement la violence, afin de prévenir de nouvelles atrocités. La seule solution à cette crise est de reprendre le dialogue. Seul le dialogue peut arrêter l’escalade de la violence et l’augmentation du nombre de victimes, ont-t-elles déclaré dans son communiqué.

En tenant compte que le 19 février 2014, la réunion du Conseil de Sécurité des Nations Unies se tient à New York et prenant en compte la gravité de la situation, les Commissions appellent l’ONU à intervenir pour régulariser la situation et prévenir une nouvelle escalade de la violence et des victimes en Ukraine, ont-t-elles souligné aujourd’hui dans leur communication.

En même temps, les Commissions invitent Mme Catherine Ashton, haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, à envisager de convoquer un Conseil des affaires étrangères à une session extraordinaire pour se prononcer sur l’imposition de sanctions contre les autorités publiques ukrainiennes responsables de  l’usage excessif de la force contre des manifestants à Kiev. Les Commissions invitent également les gouvernements et les parlements des États membres de l’UE à exprimer leur condamnation la plus ferme de la violence à Kiev et, affirmant la confiance dans les valeurs de l’UE et la solidarité au peuple ukrainien, décider ensemble sur l’introduction des restrictions financières et des limitations aux déplacements des autorités ukrainiennes responsables de l’utilisation excessive de la force contre des manifestants à Kiev.

La Commission des affaires européennes et la Commission des affaires étrangères de la Saeima déplorent profondément la situation en Ukraine et présentent leurs condoléances aux proches des victimes.

 

Service de presse de la Saeima

Pirmdien, 20.septembrī
13:50  Saeimas Prezidija sēde
14:30  Saeimas priekšsēdētājas biedres Ineses Lībiņas-Egneres attālināta atvadu tikšanās ar Ēģiptes Arābu Republikas ārkārtējo un pilnvaroto vēstnieku Latvijas Republikā V.E. Alaa Hegazy