La Saeima: dès le 7 mai, les terrasses des restaurants pourront accueillir les clients

(30.04.2021.)

Jeudi 29 avril,  la Saeima a adopté en lecture finale et à titre d’urgence les amendements à la loi sur la gestion de la propagation du Covid-19; ils autorisent aux restaurants à rouvrir les terrasses dès le 7 mai, tout en respectant les exigences de sécurité épidémiologique fixées par le Conseil des ministres.   

En fonction de la situation épidémiologique, le Conseil des ministres pourra décider de suspendre la prestation des services précités pour un délai déterminé. 

Le texte abroge plusieurs restrictions décidées par le Conseil des ministres, notamment celles concernant la formation pratique au permis de conduire AM, A1, A2 et A.

Selon le préambule du projet de loi, les amendements adoptés étendent les catégories de personnes éligibles à la vaccination contre la Covid-19. Cela contribuera à une meilleure préparation à la vaccination massive, si des lieux de vaccination supplémentaires sont mises en place. Tout professionnel de santé certifié, ainsi que tout professionnel de santé ayant le droit de pratiquer sa profession et enregistré au registre des professionnels de santé seront autorisés à vacciner contre la COVID-19. Sont également autorisés à participer à la campagne vaccinale, les professionnels de santé dont le délai d’enregistrement est expiré depuis moins de 5 ans, ainsi que des auxiliaires de santé.  

Des indemnités seront versées aux certains agents de l’Administration fiscale et douanière du Bureau des recettes publiques, tenus d’effectuer leur travail dans les conditions de haut risque dans le cadre de la propagation de la maladie infectieuse Covid-19 et la prévention de ses conséquences.

Le texte prévoit, en outre, que le personnel des ambassades pourra également se faire vacciner contre la Covid-19; ces vaccins seront financés par l’État.

De même, la loi prévoit la fermeture du Bureau du projet de vaccination avant le 1er juin 2021. 

Par ailleurs, les amendements adoptés disposent que la municipalité, sur le territoire de laquelle sont situés plusieurs établissements d’enseignement secondaire, à l’exception des élèves de l’année scolaire 2021/2022, est habilitée à organiser les épreuves d’entrée unifiées, conformément à la norme nationale de l’éducation primaire, ainsi qu’à établir les critères d’admission.    

Les amendements entrent en vigueur le jour suivant leur publication.

 

Service de presse de la Saeima

Pirmdien, 21.jūnijā