Les groupes interparlementaires

Dans l’exercice de leurs fonctions, les députés peuvent s’associer avec des parlementaires d’autres pays pour former des groupes d’intérêt, de coopération ou d’amitié parlementaire.

Des contacts réguliers avec des parlementaires d’autres pays est une façon d’accomplir la fonction de représentation de l’Etat par la Saeima et aussi un moyen efficace pour promouvoir la coopération entre les pays.

Des contacts interparlementaires ont lieu à tous les niveaux des organismes parlementaires. 

Conformément au règlement intérieur, trois députés au moins peuvent créer un groupe de coopération ou d’amitié. Aucun financement n’est prévu pour les groupes interparlementaires ; le travail des députés dans ce cadre, est donc bénévole.

La Saeima actuelle, la XIIème, compte plusieurs groupes de coopération et d’amitié interparlementaires.

La Saeima actuelle, la XIème, compte plusieurs groupes de coopération et d’amitié interparlementaires.

La Xème  Saeima a compté 58 groupes ; la IXème  - 65 ; la VIIIème – 61 ; la VIIème – 44 ; la VIème – 37 et la Vème – 9 groupes interparlementaires.

Otrdien, 27.jūnijā