Les députés de la Saeima confirment leur soutien à la politique de partenariat oriental

(04.12.2017.)

Lors de la réunion sur l’évaluation des résultats du sommet du partenariat oriental à Tbilissi, capitale de la Géorgie, les députés de la Saeima ont souligné l’importance d’une coopération étroite, du soutien et d’une communication ouverte pour les États du partenariat oriental sur leur voie de l’intégration approfondie dans l’Union européenne (UE).

Les députés ont indiqué que le 5ième sommet du partenariat oriental qui s’était tenu en novembre dernier à Bruxelles était une belle réussite. Un accord a été atteint sur la déclaration du sommet qui, comprenant 20 mesures ciblées, peut servir de feuille de route pour l’approfondissement de l’intégration dans l’UE des pays du partenariat oriental: l’Arménie, l’Azerbaïdjan, le Belarus, la Géorgie, la Moldova et l’Ukraine. Selon les députés, des résultats pratiques, c’est cela dont la population des pays partenaires a le plus besoin.   

“Chaque État membre voit dans la déclaration ce qui est important pour lui, et ce document servira de feuille de route pour la poursuite des travaux,” a signalé Mme Lolita Čigāne, présidente de la Commission des Affaires européennes. “La Lettonie et les pays baltes empêcheront la disparition du partenariat oriental de l’ordre du jour de l’UE. Nous sommes comme un pont entre les États membres de l’UE et les pays de partenariat oriental, en expliquant l’importance de la politique de partenariat. Cela est possible car nous comprenons très bien l’importance de la progression de ces pays vers l’UE et ses valeurs,” a-t-elle poursuivi. 

M. Ojārs Ēriks Kalniņš, président de la Commission des affaires étrangères, a précisé que l’organisation, lors du sommet du partenariat, des activités relevant de la coopération pratique, telles que la conférence des medias et la conférence de la société civile, représentent également un élément vital.   

Il a accentué que le soutien aux pays du partenariat oriental dans le cadre de la lutte contre les informations fausses et les menaces hybrides, est particulièrement important. “Ces pays et ceux de l’UE sont confrontés à de tels défis, c’est pourquoi il est essentiel de maintenir une position unie et coordonnée,” a-t-il ajouté.

Lors des discussions sur le développement futur de la politique de partenariat, les participants à la réunion ont soutenu que tous les États du partenariat oriental devaient poursuivre leurs actions en matière de réformes.

Selon Mme Čigāne, il est important de maintenir une approche pays par pays dans les relations avec des pays du partenariat oriental, en mettre en place la coopération sur mesure.

Des parlementaires des pays du partenariat oriental, ainsi que M. Juris Poikāns, ambassadeur de la Lettonie en Ukraine, Mme Kai Kaarelson, ambassadrice de l’Estonie en Géorgie et M. Kornely Kakachia, directeur exécutif de l’Institut géorgien d’études politiques, ont participé à la réunion organisée par la Saeima et l’ambassade de la République de Lettonie en Géorgie à Tbilissi.

La tradition d’organiser une réunion interparlementaire sur l’évaluation des résultats des sommets du partenariat oriental a été instaurée lors de la présidence lettone du Conseil de l’UE à l’initiative de la Saeima. 

Mme Čigāne, présidente de la Commission des Affaires européennes, M. Kalniņš, président de la Commission des affaires étrangères et M. Rasmanis, membre de la Commission des affaires étrangères ont également participé, lors de leur visite à Tbilissi, à des débats stratégiques sur la sécurité et la défense, organisés par l’Administration du Président de la Géorgie, ainsi qu’à la conférence “L’Union européenne et ses partenaires: unité renforcée dans la diversité”, organisée par le parlement géorgien.  

 

Service de presse de la Saeima

Ceturdien, 19.aprīlī
09:00  Saeimas kārtējā sēde
10:30  Juridiskās komisijas sēde
17:00  Atbilžu sniegšana uz deputātu jautājumiem - atcelta